Jazz Ô château 2016

    On ne change pas une formule qui gagne… ce qui ne veut pas dire qu’on ne peut pas l’améliorer. En septembre 2015, «Quand le jazz est là» s’est donc remise au travail afin de peaufiner et étoffer la deuxième édition, tout en restant fidèle à la première dans son déroulement.
Le coup d’envoi a été donné le 28 avril lors de la soirée «ciné-jazz» au cinéma Arletty, avec la projection du documentaire de Martin Scorsese «Du Mali au Mississipi».
Le vendredi 6 mai 2016, toute l’équipe de bénévoles était de nouveau sur le pont à Saint-Quay-Portrieux. C’est la formation Some Swing Else, avec Marion Thomas, qui a ouvert les festivités sur la terrasse des «Enfants Terribles». L’après-midi, c’était au tour de la Fanfar Ô Pruneaux sur le nouveau port, relayée par la Roda de Choro d’Alban Schafer au Davy’s. Au château de Pommorio, la soirée s’est ouverte sur les notes de Recife pendant l’apéro-jazz avant que la salle ne se remplisse pour le concert de Girls Talk Quartet. Après une pause bienvenue, c’est Mourad Benhammou et son Jazzworkers Quintet qui a clôturé cette première soirée.
Le samedi, la journée a commencé par une aubade de la fanfare «Prise de bec» dans le bourg de Tréveneuc, afin d’accueillir les membres de l’AVAG, le club de voitures anciennes paimpolais, qui ont remonté en musique la grande allée du château avant de se garer dans la cour d’honneur. Parmi les nouvelles animations, il fallait noter la présence de «La Machine à tirer le portrait», un photomaton logé dans un fourgon, qui a connu un franc succès. Côté exposition, dans le cadre d’un partenariat avec l’association des Amis de Saint-Quay, elle a été consacrée à une rétrospective des œuvres des Peintres officiels de la Marine. Ces derniers étaient d’ailleurs présents pour la soirée, qui a clôturé leur semaine de résidence à Saint-Quay-Portrieux avec un dîner précédant les concerts. Après l’apéro-jazz sur les notes d’Orpheo Trio, place à une soirée très tonique : le batteur japonais Ichiro Onoe et sa formation ont enflammé le public, tout comme les sept Toulousains d’Offground Tag… Le bilan du festival 2016 ? Et bien, en toute modestie pour nous, un vrai moment de bonheur ! Donc, rendez-vous les 5, 6 & 7 mai 2017 (et oui, le festival va se dérouler sur trois jours, on vous en dira bientôt plus).

Retour à l’accueil

Partager:
FacebookTwitterGoogle+Tumblr